Artiste éclectique, Maria Mirante prend part aussi bien à des productions d’opéras qu'à des créations originales mêlant chant et théâtre. Remarquée pour la richesse de son timbre et sa virtuosité, elle incarne Rosine du Barbier de Séville de Rossini, Carmen de Bizet, Concepción de L’Heure espagnole de Ravel, Chérubin des Noces de Figaro de Mozart, Salomith d’Athalie de Racine et Moreau. Elle s’investit dans des créations originales comme La Cruche de Courteline adaptée par L'Envolée Lyrique (Lucernaire, Festival d’Avignon), Dogorians d’Etienne Perruchon (Théâtre du Soleil, Scènes Nationales d’Annecy et de Valenciennes, France 3), Le Pianiste qui m’aimait, spectacle réunissant théâtre, vidéo et musique, pour lequel elle tourne avec Elie Semoun, Roselyne Bachelot et Vladimir Cosma (1001 Notes, Le Ranelagh). Au cinéma, elle chante aux côtés d'Agnès Jaoui dans le film Aurore de Blandine Lenoir.

 

Par ailleurs, différents chefs lui confient les parties solistes d'oratorios tels que le Gloria et le Magnificat de Vivaldi, le Dixit Dominus de Haëndel, les Sept dernières paroles du Christ en croix et la Theresienmesse de Haydn, la Petite Messe solennelle de Rossini, l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns où «sa voix de mezzo-soprano, semblant tirer par instant vers la gravité de l’alto, fait passer le puissant souffle de la musique religieuse la plus fervente».

 

Passionnée de musique de chambre, elle consacre une grande partie de son activité au récital. De la mélodie française à la musique espagnole ou italienne elle suscite l’intérêt de festivals et structures en France comme à l’étranger : Auditorium du Musée de Grenoble, Un Été à Bourges, Soirées

Lyriques de Gigondas, Festival d’Uzerche, Festival 1001 Notes, Jersey Arts Centre (Royaume-Uni), Fränkischer Sommer Festival et Karlshalle d’Ansbach (Allemagne) ou encore les Croisières Musicalia (Portugal) où elle partage des concerts-lectures avec Patrick Poivre d’Arvor. La presse salue le duo qu’elle forme avec le pianiste Paul Beynet pour son « explosion de sensibilité et de complicité ».  Leur premier disque, enregistré au Théâtre Impérial de Compiègne autour de mélodies de Christophe Loiseleur des Longchamps, est sorti en 2019 : Traversées.

  • Noir Icône Instagram
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône YouTube

​​​© 2020 Maria Mirante